© Alain Jacquemin | Login

Bourdon, bourde


Omission d'un mot, d'un membre de phrase ou d'une phrase.
Ces omissions exigaient souvent un grand travail pour être remises à leur place quand la feuille était en pages et imposée dans les châssis.
Le bourdon défigure toujours le mot ou la phrase d'une façon plus ou moins complète. On raconte que la guerre de Russie, en 1812, fut occasionnée par un bourdon. Le rédacteur du Journal de l'Empire, en parlant d'Alexandre 1er de Russie et de Napoléon, avait écrit: L'union des deux empereurs dominera l'Europe. " Les lettres ion furent omises et la phrase devint celle-ci: "L'Un des deux empereurs dominera l'Europe. "
Le Tsar ne voulut jamais croire à une faute typographique !
L'exemple suivant n'est que comique : il montre que le bourdon peut donner lieu quelquefois à de risibles quiproquos ; voici une lettre adressée au directeur du Grand Dictionnaire: Monsieur, accoutumé à trouver dans votre encyclopédie tout ce que j'y cherche, je suis étonné de ne pas y voir figurer le mot matrat, qui est pourtant un mot français, puisqu'il se trouve dans le fragment de la Patrie que je joins à ma lettre. Agréez, etc. ",
Voici maintenant le passage du journal auquel il est fait allusion:
" La cérémonie était imposante. Toutes les notabilités y assistaient; on y remarquait notamment des militaires, des membres du clergé, des matrats, des industriels, etc. "
L’auteur de la lettre ne s'était pas aperçu du bourdon d'une syllabe, et s'était torturé l'esprit à chercher le sens de “matrats”, quand un peu de perspicacité lui eût permis de rétablir le mot “magistrats”.
Mais pourquoi bourdon et quelle est l’origine du terme ?
A l’origine, le latin a importé de l’hébreu le mot burdo qui désigne le bardeau ou le mulet engendré d’un cheval et d’une ânesse. L’animal est réputé pour sa capacité à transporter de lourdes charges lorsqu’il est bâté. Par métonymie, le bât, ou le chevalet de charge a été désigné par le mot bourdon, puis il a ensuite désigné la perche terminée en Y des pélerins de Compostelle, parce que la fourche servait à accrocher un sac. Le signe de correction typographique est un Y inversé, la fourche vers le bas. D’où " aller à St Jacques" pour dire réparer cette omission.
De plus il y a une très grande proximité entre bourdon et bourde au sens d’erreur. Et le mot "borda" signifie en latin mensonge dont on sait qu’il se commet aussi par omission.